0

ALENA : des négociations sous forte pression, au profit de qui ?

source : Le Soleil, 27/09/2018

Maintenant que les États-Unis ont réussi à conclure une entente avec le Mexique, la pression est maintenant forte sur le Canada pour qu’il accepte à peu près les mêmes termes et conditions dans l’ALÉNA renouvelé. Si on doit se réjouir du fait que les négociateurs canadiens aient jusqu’à présent refusé de conclure un traité de manière précipitée, on sait aussi que la prochaine échéance fixée, celle du 1er octobre, est plus ferme que les précédentes. La raison en est que Donald Trump veut se présenter devant l’électorat, le 6 novembre prochain, en se servant de cette victoire pour gagner des votes. Lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 44 = 49

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.