0

Climat : Bruxelles porte une réflexion prospective empreinte de débilité

source : L’Humanité, 16/02/2017

Une large majorité de députés européens a voté hier en faveur de la ratification du traité de libre échange entre l’Europe et le Canada. Depuis hier aussi, ces mêmes parlementaires sont appelés à débattre d’un texte d’une affligeante  médiocrité sur la marchandisation des quotas de pollution pour lutter contre le réchauffement climatique.  Ce texte, s’il était adopté, encouragerait de nouvelles délocalisations vers les pays tiers à bas coûts de main d’œuvre  en augmentant  le bilan carbone des productions  délocalisées. Lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 37 = 43

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.