0

La fin de l’ALENA ne serait pas catastrophique, dit une étude

source : Le Devoir, 25/11/2017

La mort de l’ALENA coûterait au total environ 60 milliards par année et 220 000 emplois au Canada, aux États-Unis et au Mexique, estime une étude. L’économie canadienne essuierait la plus petite partie de ces pertes et pourrait même réaliser de modestes gains si le pays parvenait quand même à maintenir une certaine forme de libre-échange avec l’un ou l’autre de ses deux partenaires. Lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 53 = 56